Archives Mensuelles: mai 2008

Chaud les marrons!!!

Par défaut

Voici la toute dernière fournée de photos encore toutes chaudes et croustillantes!

Les colonnes en pierre de taille ont été enduites d’un revêtement spécial anti poussière et fixateur. Les pierres ont pris une superbe couleur miel.

Quant au parquet, il viens tout juste d’être poncé…Ça change! Au niveau de la couleur, ce sera marron foncé (mais pas trop!) pour donner un peu de cachet et trancher avec les murs.

La façade est toute belle avec son apprêt! Il ne reste plus que la couleur finale, mais chuuuut… C’est encore un secret!

Les clientes se précipitent déjà au portillon! Ça promet!

Publicités

Quand la chance vous sourit

Par défaut

Des nouveautés à chaque jour qui passe, le rythme est très intensif! Une chose est sûre, ça fait vraiment plaisir de voir un tel local se transformer. Et d’avoir trouvé LE bon entrepreneur, pas escroc pour un sou, qui fait de l’excellent travail, une équipe soudée et beaucoup de dynamisme et de philosophie.

Côté « tout le reste », je sors tout juste d’un rendez vous avec ma banquière préférée. On viens de consacrer pas moins de … 2 heures et demi pour la signature des actes de prêt bancaire! Que de papiers en triple exemplaires à parapher! Sans oublier un texte long d’au moins quinze lignes à recopier intégralement à la main sur autant d’exemplaires. J’en avais mal au bras! Où est passé le temps où je « grattais » 3,4 copies doubles en quelques heures? Sans oublier encore au moins une dizaine de signatures sur d’autres documents divers, avec l’éternelle date, mention « lu et approuvé » (qui en passant, n’a aucune valeur juridique, mais bon, ça fait plaisir!), et nom-prénom-gérante de la société TEMOA. En tous cas,

1- On a bien rigolé avec ma conseillère, c’est déjà ça!

2- Le plus important : je vais pouvoir régler l’acompte de M. Lachhab, le magicien de la transformation de ces lieux! Imaginez sur toute la place de Paris et même au delà, une société de travaux qui avance à ce point lesdits travaux, le tout en payant de sa poche  tous les frais, qui a une confiance aveugle quant au règlement de son dû, sans qu’il ne m’ait jamais infligé aucune pression que ce soit du style « si vous ne me payez pas, j’arrête le chantier »…une vraie perle je vous dis!

Pour la petite anecdote de la licence 1, voir l’article à ce sujet, les formalités n’ont pris en tout et pour tout que…10 petites minutes! (je hais l’administration française parfois!).

Du sur-mesure s’il vous plaît!

La façade risque d’être fort belle avec ses nouvelles moulures!

Un petit coup d’œil à la trémie. Mon artiste d’entrepreneur a eu la bonne idée de conserver les anciennes poutres de soutien métalliques (vive la récup!) patinées et rouillées à souhait avec le temps, mais qui confèrent à l’ensemble un aspect « brut » et un charme indéniable, le tout assorti avec le poteau de la vitrine. M.Lachhab a un goût indéniable pour la déco, on sent qu’il se fait plaisir en même temps qu »il enthousiasme le client!

Qui pourrait dire que c’était une vieille cave toute pourrie?

L’autre extrémité de la pièce. Un ragréage a été effectué au sol, et même avec la première couche d’apprêt au mur…ça commence sérieusement à avoir « de la gueule »!

Même en contre plongée…c’est trop beau! (si si pourtant, c’est bien vrai!)

Dernière photo toute fraîche de ce matin…la toute première couche de peinture de la façade. Ca y est, on rentre dans les finitions…l’ouverture approche!

Du travail d’artiste!

Par défaut

Je tiens à rendre hommage à M. Lachhab et à toute son équipe, des gens formidables! Ils accomplissent un travail incroyable, professionnel et soigné, en un temps record! J’ai eu une chance folle de tomber sur eux!

Alors si vous voulez leurs coordonnées (travaux tous corps d’état), surtout n’hésitez pas à me contacter!

Et voici les toutes dernières photos du local…

Monique et sa boutique!

Coffrage au sous sol…

Le carrelage et le lave mains sont posés, l’évacuation des WC encastrée dans le sol…du super boulot!

Le RDC…trop beau! Du vrai travail d’artiste.

Un grand merci à toute l’équipe qui bosse super dur et très très bien!

La pierre de taille a eu un premier traitement, la colonne est en cours de « rouillage », et au dessus, le coffrage a été réalisé, lissé… C’est superbe!

Idem sur la colonne de droite en sortant. Elle va conserver les marques de son histoire :d’anciennes chevilles en bois sont incrustées dans la pierre…

Finitions de la trémie, avec une touche de l’artiste : les poutres métalliques vont être traitées, puis rester apparentes pour faire jeu avec la colonne et donner un aspect brut et naturel, j’adore! Et j’ai vraiment hâte de voir la boutique avec son escalier posé!

Au plafond, les spots sont prêts à être posés, les murs ont été lissés et poncés, une première couche d’apprêt a déjà été passée!

Et dans la niche, l’évier ainsi que sa tablette arrondie pour ne pas que je me blesse sont déjà presque en état de service! Lachhab a même pensé aux baguettes d’angle et à un interrupteur pou le spot au dessus de l’évier!

Ca y est! Ils ont attaqué la façade! Et très gros boulot en perspective pour décaper au chalumeau les tags… Presque « snif », ils étaient pas moches!

Fin du suspense pour le choix du nom!!!

Par défaut

Après moultes hésitations, hésitations, et encore hésitations, il me restait grace à vos votes (merci les facebookers!) deux finalistes : Temascali et Temoa.

S’en sont suivies moultes et moultes hésitations, sans compter le pesage du pour et du contre, les multiples vérifications à l’Inpi pour le dépôt de la marque (heureusement que les dames de l’Inpi sont super sympa et patientes!), l’arrachage de cheveux (si si, maintenant je porte une perruque…) et les nuits sans sommeil… (allez, je vous donne mon secret de beauté : je mets des sachets de camomille tous les soirs pour dégonfler les poches! C’est presque du thé, non?)

Finalement, il a fallu que je me décide. Autrement j’étais complètement bloquée : pas de nom, pas de création de société possible, pas de compte en banque, rien nada.

J’ai fini par croire que j’allais tirer à pile ou face!!!

Bon, j’arrête le suspense. And the winner is….

TEMOA !!!

Voilà, ça c’est fait!

Les raisons du choix final :
– C’est court
– On peut le retenir facilement
– Ca évoque…le thé bien sûr!
– Et comme on me l’a dit à plusieurs reprises,  » le thé pour moi », « mon thé à moi » etc… c’est mimi
– et aussi que ça ressemble à « témoin » : d’un évènement important…
– Et puis j’aime bien, c’est un nom équilibré, avec le T, le M et le A, j’aime bien le O plus rond et doux
– et puis c’était ça ou pile ou face!

Et pour la signification, petite piqure de rappel : ça signifie…….. »chercher » en nahuatl! (aztèque) Hahaha, ironie du sort, finalement j’ai tellement et tellement cherché ce nom idéal qui correspond à l’univers que je voudrais créer…eh bah c’est le nom adéquat, non?

Et puis je pourrais dire « héhé, ne cherchez plus », ou bien « dans ma boutique, vous trouvez ce que vous cherchez », bref y’a de quoi faire.

Le seul regret par rapport à Temascali, c’est la signification que j’aimais bien : sorte de termes aztèques, donc lien avec l’eau et par extension le soin, la beauté… plus évocation du « thé » et « calli », la maison…et comme je vais vendre de la déco pour la maison…
Bref c’est trop tard, c’est fait et voilà! Sans regrets! (c’était trop long et compliqué comme nom).

Longue vie à TEMOA!

Nouvel arrivage de photos! Les travaux avancent!

Par défaut

Voici la dernière « fournée », la qualité n’est pas au RDV (un portable ça dépanne quand même quand le numérique est en rade!), j’y retourne tout à l’heure, vous les aurez en mieux! 🙂

Trop funky le rideau!!!

J’adoooooore la pierre de taille!

Le fameux joli chapiteau qu’on a découvert caché par le coffrage

Oh! Un gros trou dans mon plancher! Aïe…

Bienvenue dans la quatrième dimension….

Par défaut

Quelques mots sur mes toutes dernières aventures dans le fameux parcours du combattant…

Je ne résiste plus à l’envie de vous raconter une de mes plus « belles » aventures avec…une fonctionnaire de police mercredi dernier. Je vous rassure, rien de grave comme vous allez le découvrir. Je tiens aussi à préciser que je n’ai absolument rien contre les fonctionnaires en général, mais là, c’est l’illustration même de la bêtise humaine et/ou administrative, ou comment user de son petit pouvoir de fonctionnaire pour pourrir les autres…

Jours fériés et pont faisant, je voulais absolument me rendre à la chambre de commerce mercredi dernier pour m’immatriculer et ainsi obtenir au plus vite mon kbis.
Si je souhaite servir des boissons dans la boutique, il me faut obtenir la license I avant l’immatriculation. Mardi matin, j’appelle donc la chambre de commerce pour me renseigner, ils me communiquent le numéro des douanes, j’appelle mais ils ne sont pas compétents pour ça. Ils me renvoient vers une antenne de la préfecture de police. J’appelle, je demande si je suis bien au bon endroit pour l’obtention des licences, on me répond que oui, et qu’ils la délivrent de suite. Cool! Je prends mon petit dossier avec les pièces demandées, je prends mes petits pieds et le métro jusqu’à ladite antenne à Temple. Là j’arrive, et on m’informe qu’il y a erreur, ils ne délivrent uniquement que les licences « restauration », et non pas « boisson »…Grrr…perte de temps pour rien….. Zen Zen, calm calm, cool cool…et pourtant, j’avais téléphoné une demi heure auparavant pour vérifier! Bref, pas grave, je prends l’adresse de la bonne antenne de préfecture, je reprends mes petits pieds et le métro jusqu’à Cité. Et c’est à ce moment là que je suis entrée…dans la 4ème dimension….

Une fonctionnaire de police me reçoit dans le service des licenses. A priori, rien à dire, elle n’a pas l’air féroce. Je lui fait part de ma demande poliment, « bonjour madame, je viens pour une license I », et là, il a dû y avoir un bug quelque part. « Ah mais vous avez pris rendez vous? ». Moi, naïve, « non, je ne savais pas, on m’a dit d’appeler là, je suis allée ici etc…on m’a dit de venir ici, je me suis déplacée jusqu’ici, mais j’ai amené tous les documents nécessaires, j’ai mon bail, les statuts de ma société et une pièce d’identité, et j’ai absolument besoin de la licence aujourd’hui, j’enregistre ma société demain matin ». Et de nouveau « non, ça va pas être possible, c’et uniquement sur RDV ».

Je tente alors la stratégie de la petite voix suppliante, je plaide ma cause, on m’a mal informée, j’y suis pour rien, elle non plus, mais bon, puisque je suis sur place et que j’ai tous les documents nécessaires, ce serait vraiment très aimable de sa part de faire une petite entorse à ses principes, c’est vraiment important, si je n’ai pas la license, je suis obligée de faire une adjonction d’activité après l’immatriculation, ça va me côuter près de 200 euros, elle serait super gentille de m’éviter de tels frais inutiles etc… » Inutile est le bon mot en effet. La dame reste arrimée sur sa position et me répond que des personnes qui elles ont pris soin de prendre RDV vont arriver. Oui, certes, les bons élèves vont arriver, mais là y’a personne!!! Je lui demande alors si la délivrance de la license prends du temps. Et elle a le culot de m’avouer que non, pas du tout, que si j’ai tous les documents nécessaires, ça ne prends que 5 minutes!!! et que de toutes façons, si elle rentre les données sur son ordi, elle aura pas le temps de traiter mon dossier le soir venu (on aura tous bien compris qu’elle n’avait pas envie de s’embêter avec 1 malheureux dossier supplémentaire! si elle doit en traiter 10 tous les jours, c’est 10 et pas 11, sinon c’est trop fatiguant!).

Et là, magie de la pensée, la dame me sort LA phrase anthologique: « Vous comprenez, c’est pas possible, si tout le monde faisait comme vous (non non, c’est bien parce que tout le monde ne fait pas comme moi qu’on peut faire de temps en temps une entorse au règlement!)… c’est uniquement sur RDV…SINON C’EST TROP FACILE ».

AAAAH! Oh rage Oh désespoir! Pourquoi je suis tombée sur elle? a t’elle un QI de petit pois? J’ai du mal à comprendre qu’un fonctionnaire qui fait de l’administratif ne puisser pas sortir de son fichu cadre plan plan et ne prenne pas le temps de la réflexion…autant mettre un robot…N’y a t’il pas de coeur, d’émotions, de sentiments et de bon sens? Qu’est ce que c’est que cette réponse « sinon c’est trop facile »??? Je veux bien que ce soit le parcours du combattant, mais de là à planter des bâtons dans les roues exprès!!

je lui ai quand même fait remarquer que depuis le temps qu’on discutait, soit environ 10 minutes d’âpre négociation (pour rien…), elle aurait largement eu le temps de me la délivrer, cette license! J’ai également ajouté (et c’est vrai) que de tout mon parcours dans cette création, ça a été la seule et unique personne qui ne m’ait pas aidée, et que c’est vraiment pas sympa de sa part. Ma théorie s’est vérifiée. Insensible, ni chaud ni froid, sans réaction. Vivement l’auomatisation des procédures administratives. Vive internet -blasée-. La prochaine fois, je lui apporte la facture de 200 euros. Vous pensez qu’elle va vouloir me rembourser?

Mésaventure à part, l’immatriculation s’est très bien déroulée mercredi dernier. Grosse course à pied à travers Paris : courir dans le métro, puis courir encore car la station de métro la plus proche est fermée pour travaux, commande de la publicité d’annonce légale, attestation en main, re course jusqu’au métro, et pour finir en beauté courir de nouveau jusqu’ à la chambre de commerce avant midi aux Halles. Ouf! j’arrive à temps et tout se passe bien – enfin. Je n’ai plus qu’à attendre patiemment le sésame, mon kbis, et mon premier bébé sera enfin officellement né!

La métamorphose du local

Par défaut

Vous avez entre aperçu un local tout tristounet, tout cracra et laissé à l’abandon…. Sa métamorphose est en train de s’opérer sous mes yeux émerveillés, grâce à une équipe de choc que je vous recommande vivement! (si vous avez des travaux à faire chez vous, n’hésitez pas à me demander leurs coordonnées):

-fini les murs recouverts de vilains coffrages vieux rose, désormais il y aura des murs tous clairs et bien lisses, classique mais indémodable!

Le RDC à droite en entrant…

Le RDC à gauche en entrant…

-Le patron du chantier a vraiment une âme de décorateur. Il a su déceler sous une vilaine couche de peinture un joyau : des poteaux en pierre apparente qu’il est en train de traiter!!! mon rêve! C’est trop bea

– En enlevant le coffrage au dessus de la porte, oh! autre joyau découvert! Le haut de la colonne située devant la vitrine présente un magnifique chapiteau (la partie haute)! Il va traiter toute la colonne d’une façon très moderne et contemporaine : en la ciselant à même le métal argenté (il a d’abord fallu gratter toutes les couches de peinture), il va faire apparaître de la rouille par endroits. Laissée brute telle quelle, une couche de vernis protecteur et c’est tout!

(J’ai oublié de prendre des photos! Il va falloir patienter la prochaine série, héhé!)

– a la cave, une autre découverte : on a retrouvé le plancher des vaches sous les gravats! Le sol semble être en bon état, ils ont dû couler une chappe sur une seule partie (réserve et WC). Les murs ont été coffrés, les prises électriques installées, un ptit coup d’enduit et hop! C’est prêt!

La cave. Ouah le changement! Y’avait donc un sol sous l’amas de gravats!

Inspecteur des travaux finis en pleine action!

La cave. Malin! Y’a même la place prévue pour une réserve et des tous pitits toilettes! (mais toilettes quand même! A votre service, Momo, architecte, conceptrice d’espaces et décoratrice en chef!

Ici une cloison a été montée, les 2 portes installées, une évacuation des eaux a également été posée. Reste le trône à installer!

Pour se détendre pendant leur pause, quand les ouvriers en ont marre, ils s’amusant avec des briques Légo!

Oh le beau coffrage que ça va devenir un joli mur tout bien lisse!

Chaque jour qui passe, le local change de tête. Très prochainement les nouvelles photos!