Archives de Tag: patron

Pourquoi est ce que je me prends systématiquement autant la tête?

Par défaut

J-1 avant le grand saut… Demain, je signe enfin mon contrat de bail! (après avoir décalé la signature 2 fois déjà…et découvert des surprises de dernière minute. Heureusement que ma conseillère juridique est TOP!)

Et encore bon nombre de choses à résoudre, où plutôt de choix décisifs à faire. Par ordre de priorité dans le temps :

1- Choisir une compagnie d’assurance

Et là…c’est pas facile! D’autant plus que j’ai toujours tendance à me prendre la tête, à vouloir faire les choses trop parfaitement… L’assureur m’a regardé d’un air suspect lorsque je lui ai dit que je voulais absolument un exemplaire des conditions générales, qui ne font pas moins de 81 pages, et que je m’en délecterais ce soir dans mon lit! Il m’a assuré qu’ensuite « vous pourrez venir travailler chez nous si vous le souhaitez »! Qu’il se rassure, ce n’est pas du tout mon intention!

Je sens que je vais vite m’endormir ce soir entre la rubrique des pertes d’exploitation et celle des garanties des assurances de la responsabilité civile! NON NON!!! Il ne faut pas! Je dois tenir le coup et j avoir lu les 81 pages d’ici demain matin!

2- Choisir sa banque

Choisir mon nouveau « partenaire », mon compagnon de route et d'(in)fortune! AAAAAh! on aime son banquier! Si si je vous assure, il est très sympa, déjà il me prête des sous, c’est une bonne raison!

Et là, encore un choix à faire…quelle banque choisir? Il y en a deux qui se battent pour moi! Quand on dit que trop de choix tue le choix…On me dis « choisis à l’affectif, le relationnel c’est important ». Moi je veux bien, mais je dois avoir un bon relationnel. Si encore une des deux avait été une peau de vache… mais non! Les deux conseillères sont super sympa! Et les conditions similaires. J’ai encore au moins un WE pour réfléchir à la question…

3- Choix du nom de ma société

Bon, pour ceux qui ont suivi l’aventure sur Facebook, désolés…

Pour les autres, en gros, après de TRES longues recherches, prises de tête, doutes, hésitations et j’en passe, j’avais trouvé un nom qui me convenait parfaitement. Mais DOMMAGE! Il est pris en tant que société (et pas marque) par un resto qui vend aussi un tout petit peu de vaisselle, mais genre trois fois rien, 4 verres et une carafe pour noël. Bah oui, ça aurait été trop simple sinon! Fallait bien qu’on m’embête encore un peu! Donc, obligée de changer…et il faut que ça colle pour la société, mais aussi pour la marque.

Encore un grand MERCI à tous ceux qui ont joué avec moi sur facebook et qui ont donné leur tiercé dans l’ordre d’arrivée. Promis, très bientôt, le nom de l’heureux élu…

4- Choisir l’entreprise qui va faire les travaux

Alors là, encore plus difficile…Mais j’en sait rien moi!!! Comment tu veux que je sache quelle entreprise saura me faire au mieux une trémie? (je précise : trou dans le plancher pour mettre un escalier). J’en ai jamais posé de ma vie, moi, des escaliers!!! et pis c’est important, pas comme les peintures, si le plancher s’écroule parce que ça a mal été fait, et que y’avait un client sur ledit plancher, je fais quoi moi? Je finis ma vie en prison??? AAAAARGH! Pourquoi tant de questions à la noix de pécan? Pourquoi toujours envisager le PIRE du pire? Pourquoi je dois tout le temps tout choisir? Quelqu’un pourrait il décider pour moi SVP?…Ah nan désolée, j’oubliais, plus possible, je suis passée dans le camp des « salauds de patrons »…mince alors…

Et tout ça pour une boutique!!! Je commence à comprendre pourquoi les grands patrons sont payés autant! (quoique…)

Si vous aussi vous voulez vous lancer dans la création d’entreprise n’hésitez pas, contactez moi! (si cette aventure capote, je crois que je deviens consultante!)

Publicités

Acte 1- « Salaud de patron! »

Par défaut

Et si je reprenais tout par le commencement comme promis?

Une des questions que l’on me pose le plus fréquemment : « mais comment ça t’es venu l’idée de créer ta boîte? »…eh bien…excellente question, mais la réponse est complexe en réalité. Envie d’indépendance certes, mais surtout envie de créer, d’innover, de prendre sa vie en main et de ne pas s’ennuyer.

Car la fonction de chef d’entreprise, dans un premier temps en tous cas, consiste à endosser le rôle d’un véritable « chef d’orchestre ». Il doit tout contrôler, tout décider seul, même s’il est entouré de conseils. Car au final, lui seul peut prendre la décision ultime qui va engager sa responsabilité. Rien ne doit être laissé au hasard. Tout doit être contrôlé dans les moindres détails. Tout doit être pensé, évalué, étudié. Eh oui, c’est ça la belle vie d’un « salaud de patron »!!! A présent, je vais passer du côté de la force obscure….